Chapitre 1 : Cérémonies de remise de diplôme

« J’avais le cerveau en ébullition ! »

En 2013, pendant ma licence en ressources humaines, je me suis découvert une nouvelle lubie. J’ai passé des mois et des mois à écouter des discours de clôture de cérémonie de fin d’études. Tout ça a commencé quand je suis tombée sur un article faisant le portrait de Sheryl Sandberg, la n°2 de Facebook. J’avais déjà entendu parler de Marck Zuckerberg le fondateur et PDG mais jamais de son bras droit. Et c’était une femme et j’étais très intriguée. Son portrait m’a plus et j’ai décidé d’en savoir un peu plus sur elle.

J’ai tapé son nom sur YouTube et je suis tombée sur son discours lors d’une cérémonie de fin d’études. Les fameux « commencement speechs » américains, un moment réservé pour qu’une personnalité adresse quelques mots aux jeunes fraîchement diplômés.  Son message m’a plu. Et, j’ai regardé d’autres discours parce qu’ils représentaient un condensé de la sagesse d’une vie. Quelque part, je leur trouvais toujours ce même message en filigrane : « Vous avez la vie devant vous, faites-en quelque chose ! ». A la fin, je me sentais toujours plus motivée avec l’envie de vivre plus intensément. Alors pour ce premier chapitre, je vous partage, les leçons de quelques-uns de ces discours.

Mettez-vous à l’aise. C’est parti !

more « Chapitre 1 : Cérémonies de remise de diplôme »

FacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Before Gift

J’ai toujours eu peur de passer à côté de ma vie.

Je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je me revois très petite avec cette pensée que l’on peut être en vie et ne pas se sentir exister. Enfant, je regardais beaucoup la télévision et en fouillant dans ma mémoire, j’imagine que cette angoisse est née d’émissions que je regardais où des invités expliquaient qu’ils ont commencé à se sentir vivant à partir de 40, 50 ans et plus. Alors très petite, je me suis promis de vivre bien avant ça. Pour moi, le fait d’exister ne découlait pas d’une relation de couple ou d’une famille à fonder mais de l’activité principale d’une personne —— SON TRAVAIL—-.

Ah la la ! Autant trouver l’amour et fonder une famille me paraissait accessible et facile….(oh douce innocence enfantine). Autant, un travail source d’épanouissement était synonyme de quête, de quête du G R A A L. (Je ne sais pas non plus où j’ai péché cette idée…)

more « Before Gift »

FacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

2020

2020

FacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmailFacebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail